24 août 2014

Saxo Aktiv Jam


Berlin, début août. Je me suis égaré en allant à la soirée du vingtième anniversaire de « Rumpsti-Pumsti » http://www.rumpsti-pumsti.com, un magasin de disques d'avant-garde « Am Treptower Park », à la lisière d'un gigantesque parc berlinois. J'ai demandé mon chemin à une femme aux cheveux rouge, accompagnée de sa fille. Elle m'indique la direction. On bavarde un peu. Elle est saxophoniste. Elle a transformée son prénom, Sandra en San Ra en hommage au grand jazzman afro-américain. On se donne rendez-vous le lendemain, ici même dans ce parc pour faire une jam. C'était mon avant-dernier jour à Berlin. Elle joue très bien du ténor. Elle a un souffle énorme et elle joue à fond. Elle est sympa. Nous nous sommes bien entendu. C'était cool. Des gens s'allongeaient dans l'herbe pour nous écouter. San Ra a apprise la musique à coup de trique dans l'ancienne Allemagne de l'Est. C'était travail, travail et encore travail. Elle est professeur dans une école où elle apprends aux gens à se désinhiber grâce à la musique. Elle joue toute la famille des saxophones du soprano au baryton.