8 févr. 2014

Melody A Week

Je me suis lancé depuis le premier janvier 2014 à réaliser une musique par semaine mise en ligne de suite sur SoundCloud. C’est une sorte de carnet de croquis, des ébauches musicales, des idées variées de style et de réalisation differentes. Les morceaux ne sont pas spécialemt finis. Le mastering est réalisé à partir du DAW. « Une station audionumérique (acronyme DAW, de l'anglais digital audio workstation) désigne une station de travail dédiée à l'audionumérique. C'est un ensemble d'outils électroniques, conçu pour enregistrer, éditer, manipuler, créer et lire des contenus audionumériques. Avec l'évolution des ordinateurs, le DAW est utilisé tant en musique que dans le son et l'audiovisuel. » Wikipedia Pour résumer tout est fait chez moi avec mes outils informatiques, des enceintes de studio et une cellule de saxophone et une carte son de haute qualité.

J'ai fait l'amour avec les yeux à l'ange du sexe. J'en étais bouleversé, c'était ultra jouissif. Aujourd'hui j'ai joué en 15 minutes ce standard de jazz, mixage compris. Par contre j'ai mis une heure et demi à faire le visuel. Je ne voulais pas travailler 2 jours sur "Melody A Week" comme la semaine passée. "Angel Eyes" écrit par Matt Dennis est un standard de jazz. Ne pas le confondre avec un autre morceau homonyme signé par Roxy Music. Je joue "Angel Eyes" au saxo soprano solo.

Ultra Slow : lent et chiant comme la mort. ULTRA SLOW est fait avec AUDIOSCULPT le plus métaphysique des logiciels de l’IRCAM. Un 7 temps de mon ancien groupe : « Aller Simple (Paris) » enregistré il y a 25 ans est rejoué dix fois plus lentement et doublé par la clarinette basse en temps réel soutenu dans l’ombre par une modélisation de Modular 5 d’Arturia. Rappelons que la mort vient inexorablement. Chacun doit trouver sa manière de ralentir la cadence productiviste pour freiner l’accélération du temps. Plus on est loin, plus on se rapproche. Des montagnes d’argent traversent le monde et changent de main 1000 fois par seconde. A chaque fois un Trader fait un petit bénéfice, bien sûr multiplié par des millions d’opérations, le Trader se rapproche aussi de la mort, comme tout le monde ! Allez santé !

J’ai retrouvé la grisaille de Paris après 15 jours passés au Maroc. J’ai récupéré les fichiers MIDI du piano et de la basse de « A Night in Tunisia » de Dizzy Gillepsie du logiciel « Band in Box ». J’ai utilisé la rythmique « Drum A Day 15 » une rythmique en mp3 du grand batteur Steve Arguelles. J’ai retiré le thème du début parce que je suis perfectionniste et c’était enregistré en one shot. Je n’ai conservé que l’improvisation au saxo soprano, pas le temps de faire plusieurs prises. Cette musique est comme un croquis, un brouillon, un sketch, un draft. Pour le titre, j’ai hésité entre « A Night in Virtual Tunisia » ou entre « A Night in Virtual Morroco », finalement j’ai pris « A Virtual Night in Tunisia ». Non que je confonde ces deux pays, loin de là. C’est une sorte de détournement de musique comme à l’époque du Bop ou les musiciens gardaient une grille harmonique de musique de film et changeaient la mélodie. Je n’ai conservé que l’idée du soleil rythmique de l’Afrique du Nord. La plasticité de Live 9 permet de coller et mixer très vite tous ces éléments, tous les compresseurs réglés à fond les manettes